• Stéfanie Vincent

Leurs besoins, ou les miens?

Commençons par le début. Notre belle et grande famille est composée de maman et papa, ainsi que de 3 enfants. Les 2 plus grands sont dans la même chambre et bébé a sa chambre. Lorsque je suis tombée enceinte de mon 3e enfant, j’ai vécu un petit moment de stress : où allais-je mettre bébé ? Ma fille avait une chambre, mon fils en avait une autre, la troisième chambre étant la nôtre. Déjà, ce moment a été un déclic dans ma vie : pourquoi est-ce que le fait de mettre 2 enfants dans la même chambre me posait un problème ?



Je me suis sérieusement remise en question : pourquoi nous devrions avoir chacun nos chambres séparées ? Ce n’est qu’un espace pour dormir après tout ! Je dois vous avouer que je suis très analytique et je suis très bonne pour remettre en question à peu près tout ce que je pense. C’est, selon moi, un défaut mais également une très grande qualité : pourquoi la façon que je pense serait la seule façon de voir les choses ? Donc, avec ce raisonnement, pourquoi ne pas remettre en question tout mon mode de vie ? La question de mettre ou ne pas mettre deux enfants dans la même chambre m’a ouvert les yeux sur ce que je fais versus ce que je veux apprendre à mes enfants. N’est-ce pas une belle leçon à apprendre aux enfants de partager leurs choses, de leur montrer que l’espace, ça peut être commun à toute la famille.


Oui, j’ai 3 enfants. Ce n’est qu’un enfant de plus qu’il y a un an, alors que je n’avais que 2 enfants. Mais pour moi, ça a été un moment tournant dans ma façon de voir ma vie. Fini le temps où nous étions 2 parents pour 2 enfants, on a bien beau dire que notre amour se décuple quand on a plusieurs enfants, notre temps, notre énergie et notre maison ne s’agrandit pas autant que notre amour envers nos chérubins! Nous qui nous imposions une certaine rigueur avec notre premier enfant, on lâche prise et on apprend à vivre le moment présent de plus en plus qu’on a d’autres enfants qui s’ajoutent à notre famille. Et que dire de tout le matériel qui vient avec un bébé : rendu au 3e enfant, on n’a clairement plus de place pour entreposer toutes les choses qu’on avait déjà en trop au 1er et au 2e bébé !

Comment elles faisaient les grandes familles à l’époque ? Une toute petite maison, 8 enfants, un seul salaire qui paye pour les besoins de toute la famille. Est-ce que c’est nous, en 2019 qui ne comprenons pas quelque chose ? Nous avons des petites familles de 2-3 enfants, les 2 parents travaillent et nous avons peine à arriver à la fin du mois. Les enfants ont des jouets à ne plus savoir quoi en faire, nous avons 2 voitures qui grugent le budget, de grandes maisons pour y stocker notre beau confort matériel, on fait de l’overtime pour pouvoir économiser des RÉER, on rêve à nos 2 semaines de vacances pendant lesquelles nous payons une fortune pour acheter un souvenir cheap dans la boutique sur le coin de la plage pour mettre sur notre bureau afin d’avoir un minimum de motivation pour travailler les 50 prochaines semaines de l’année...


Personnellement, je l’ai fait pendant des années, j’ai suivi la vague. Parce qu’on se fait dire pendant toute notre vie qu’on doit étudier, se choisir un métier, économiser pour notre retraite en travaillant nos 35 heures par semaine. C’est vraiment facile à dire. Et c’est relativement facile à faire quand on ne pense pas à tout ça. On regarde nos payes pour voir si on a assez de lousse pour s’acheter un truc inutile qui nous fait plaisir à court terme, on regarde au loin pour apercevoir nos vacances à long terme. Mais est-ce que c’est ce qu’on veut montrer à nos enfants ?


Je sais, je sais ! L’argent ne mène pas le monde ! Sauf que sans argent, on ne va pas loin ! Et même si ma vision en rose n’aime pas le principe que l’argent décide de nos choix, j’accepte quand même que je dois posséder un minimum d’argent car c’est impossible d’être à 100% indépendant de l’argent en 2019. C’est un principe qu’on ne peut pas contrôler. Mais les besoins qu’on se crée avec le temps, ça, ça peut se changer !


Qui a dit qu’on devait avoir autant de matériel ? Les enfants sont inondés de jouets et de toutou dès leurs premières heures de vie. On manque de place dans le salon pour mettre le sapin de Noël en décembre et en janvier, on manque de place dans le sous-sol pour mettre toutes les bébelles que le généreux Père Noël apporté aux enfants ! On dirait que plus le temps avance, plus je réalise à quel point le matériel qui nous entoure est encombrant, pas tant durable et très éphémère.




Je crois que plus que j’agrandis ma famille, plus je réalise ce qui est vraiment important. Les besoins qu’on se crée avec les années, ils sont rendus des obstacles dans lesquels je me prends les pieds quand je me promène dans ma maison. Mon cœur et ma tête veulent se concentrer sur ce qui est le plus important : mes enfants ! La magie de la maternité m’atteint de plus en plus en plein cœur, j’ai envie de pousser avec mes pieds tout ce qui n’est pas nécessaire afin que je puisse courir et jouer avec mes enfants avec des rouleaux de papier de toilette et des plats de plastique qui traînent afin que nous nous créions un univers tout droit sorti de notre imagination. Pas besoin de la nouvelle gogosse au magasin de jouet pour s’amuser : une bonne vieille cabane en doudou pis une sandwich au balonay comme pique-nique dans notre cabane, les enfants seront aux anges ! J’ai envie créer avec eux des souvenirs des bons moments passés ensemble, en famille, à jouer, à se chatouiller, à rire. Et à partir de maintenant, ce ne sont plus des besoins que j’ai envie de me créer, ce sont des souvenirs ! Vous embarquez avec moi ?!

Salut! Merci pour l'intérêt que tu portes au Blog!

Si tu veux en savoir plus sur notre famille nombreuse, je t'invite à découvrir chaque membre de notre famille en cliquant ici!

  • Facebook
  • Instagram

Abonne-toi pour recevoir les articles de Famille Extra Large à chaque semaine avant tout le monde!

À propos du blog.

Stéfanie Prince, maman d’une famille nombreuse, créatrice du blog Famille Extra-Large. Je rêve d’une communauté tissée serrée, de familles, de mamans, de papas qui osent prendre la parole pour partager leur vécu ou leur opinion. Je me suis entourée d’une belle équipe de collaboratrices, et j’adore les découvrir un peu plus chaque semaine avec leurs écrits!

Collaboration et partenariat.

Communiquez avec moi par ici pour avoir plus de détail ou via l’onglet :

© 2020 Par Stéfanie Prince, Famille Extra-Large