• Stéfanie Vincent

Macaroni au fromage sans complexe pour tes enfants

Milieu des années 1990, une petite fille va dîner chez sa grand-maman. L’adorable grand-maman propose de lui cuisiner un bon Kraft Diner fromage et tomates. Tsé avec un bon goût de beurre et d’excellent ‘’vrai’’ fromage. Et clairement, la recette de grand-maman est la meilleure car elle y met beaucoup d’amour et juste un peu plus de beurre que la recette originale. Ça goûte le ciel, rien de moins !


Milieu des années 2000, une adolescente assise sur les bancs de la cafétéria de l’école secondaire avec ses meilleures amies. La discussion va de bon train, elles parlent des profs qui sont beaux, des garçons qui sont dont ben niaiseux à leur école…! La jeune fille ouvre impatiemment son thermos, parce que ce qu’il contient est son repas préféré : du Kraft Diner frais préparé par sa maman le matin même. En plus de se réveiller avec l’odeur du fromage, rien de mieux que d’en manger le midi en potinant avec ses amies !


10 ans plus tard, petit train va loin, jeune adulte commence le CÉGEP dans une grande ville appelée Montréal. La jeune fille n’a pas encore beaucoup de compétences au niveau de l’alimentation. Elle est loin de ses parents, malgré les centaines de petits plats maisons préparés par maman pendant le week-end, elle essaye quand même de cuisiner un peu, juste pour se sentir un peu plus comme une adulte. L’étudiante revient d’un cours avec sa meilleure amie et l’invite à venir dîner chez elle, elle propose de lui cuisiner sa spécialité : un Kraft Diner AVEC SAUCISSES !


Ce parcours culinaire, c’est le mien. On voit que mes jeunes années ont été marquées par le fameux macaroni au fromage en boîte. Non pas parce que mes parents manquaient de moyens financiers, mais juste parce que j’aimais particulièrement le goût. Aussi, parce qu’avant, on avait moins peur des aliments transformés ne sachant pas ce qu’on y trouvait comme ingrédients et additifs. Loin de moi l’idée de lancer des pierres à ceux mangent des aliments préparés du commerce, moi-même j’en mange et j’en donne à mes enfants de temps en temps. Les temps changent, les connaissances sur l’alimentation changent, les recommandations sur ce qu’est un bon et un mauvais choix alimentaire changent.


Les temps changent par rapport à ma façon de voir l’alimentation également. Depuis que je suis une maman, j’ai beaucoup plus conscience de l’importance de bien s’alimenter, de faire des choix éclairés et conscient pour les ingrédients qui seront utilisés dans les repas familiaux. Ma façon de cuisiner a beaucoup changé depuis que j’ai mes enfants : ingrédients de bonne qualité nutritionnelle, économie de temps, recettes doublées/triplées, peu d’ingrédients mais qui seront efficaces (exemple : du tofu dans le blender pour ajouter des protéines à une sauce, des légumes ajoutés aux boulettes de hamburger…). Mon but, c’est de rentabiliser ce qu’on mange afin que ce soit nourrissant, bon pour notre santé et efficace, autant au niveau du temps, des quantités et du prix. Et au fil du temps, j’ai appris à cuisiner de nouvelles versions du fameux macaroni en boîte afin que mon plaisir coupable ne soit plus si coupable au final!


De plus, ma fille et moi sommes intolérantes aux produits laitiers. C’est une malchance mais également une chance : nous sommes dans une ère où l’offre des produits alimentaires est très variée : on retrouve facilement des ingrédients moins traditionnels à l’épicerie du coin. Notre intolérance m’a poussé à apprendre à substituer les ingrédients, à faire preuve d’originalité pour mes recettes et ma famille a su démontrer une grande ouverture d’esprit pour mes variations de recettes traditionnelles.


Et faire des substitutions a été nécessaire pour moi, j’aime beaucoup trop le fromage pour être capable de m’en passer : j'ai un amour inconditionnel pour le fromage, je pourrais le décrire avec un poème, je pourrais me baigner dans une piscine pleine de fromage! Bon ... Ok j'exagère légèrement...! Mais savez-vous ce qui est le plus beau là-dedans ? À force de faire des essais et des essais de recettes, j’ai finalement trouvé LA recette de macaroni au fromage... avec pas de fromage !! Ze recette qui plait aux enfants, aux parents, qui se fait en double/triple, rapide, simple et efficace, et SANS PRODUITS LAITIERS, sans mon amour de fromage.


Voici donc LE macaroni au fromage AVEC PAS DE FROMAGE !




Ingrédients :

  • 5T de macaroni cuit

  • 5T de purée de courge

  • ½ conserve de sauce à pizza de 213ml

  • 2 cu. à soupe de margarine

  • Au besoin, un peu de boisson végétale (soya, amande)

Étape 1 : faire la purée de courge


Vous vous souvenez de l’article précédent dans lequel nous vous parlions des meilleurs endroits d’auto-cueillette de pommes et de courge ? J’étais celle qui parlais des courges en auto-cueillette, je vous invite fortement à l’essayer ! Depuis 2 ans, je vais cueillir ma brouette de courge donc je suis maintenant passée professionnelle dans l’art de mettre des courges dans toutes mes recettes, parfois bien en vues, parfois camouflées parmi les autres ingrédients. C’est le cas de cette recette : la courge joue le rôle du fromage pour la couleur et la texture.


La méthode la plus efficace de cuire une courge, c’est de la couper en 2, retirer les graines et filaments au milieu, enlever la tige (qui pourrait brûler au four) et de mettre les courges face chair sur une plaque de cuisson tapissée de papier parchemin.

Vous pouvez faire cuire à 375˚ pendant 25 à 45 min selon la grosseur de la courge. Vous devez la vérifier régulièrement afin d'éviter que le dessous de la courge brûle. Vous pouvez également badigeonner avec un peu d’huile la chair de la courge pour éviter qu’elle brûle.

Quand elle est cuite (vous pouvez passer au travers la pelure avec une fourchette), vider l’intérieur de la courge avec une cuillère : la texture sera déjà en purée !


Étape 2 : faire cuire les pâtes


Quand je dis que je cuisine efficacement, c’est vrai ! J’essaye le plus possible d’utiliser mes ingrédients pour préparer une 2e recette en parallèle. Par exemple, je fais toujours cuire une très grosse portion de pâtes pour faire une recette de salade de pâtes, un macaroni chinois ou autre. Pour cette recette, j’ai fait cuire un sac de pâtes format familial et j’en ai utilisé la moitié pour le macaroni au fromage.


** À retenir : il faut avoir en quantité égale de la purée de courge et des pâtes, si vous avez moins de purée de courge, diminuez la quantité de pâtes. Mais sachant qu’une courge donne beaucoup de chair, prévoyez utiliser vos restants de purée pour faire des pains ou un potage.


Étape 3 : assembler la recette


L’étape ultime, la plus difficile de toutes (#Not): prenez un bol, mettez tous les ingrédients ensemble et voilà ! Le tour est joué !


Vous pouvez adapter la recette selon vos goûts : ajouter de la sauce à pizza pour un peu plus de goût tomaté (ou remplacer par un reste de sauce tomate), ajouter un peu de boisson de soya ou du lait si vous préférez une sauce plus liquide, gratiner avec du fromage végétal (ou du fromage standard si vous entretenez une relation d'amour avec le fromage). Vous pouvez également y ajouter des oignons caramélisés, des légumes, des protéines (tofu soyeux dans le mélangeur pour le combiner à la sauce par exemple). Vous pouvez vous amuser et transformer la recette selon ce que vous avez sous la main et selon les goûts alimentaires des membres de votre famille !


En bref, je crois que vous avez bien compris à quel point j'ai aimé le macaroni au fromage dans mon autre vie : j'en ai parsemé ici et là, au gré de mes envies, j'ai pratiquement fait des études en caséologie (oui, oui, il existe un terme scientifique décrire ceux qui excellent dans l'Art de la dégustation des fromages). Maintenant que je suis intolérante et que j'ai mis un terme à ma relation avec Monsieur Fromage, j'ai dû m'adapter et lui trouver un remplaçant rapido-presto ! On peut dire mission réussie : quand je fais mon macaroni à la courge, mes enfants, mon chum et moi, on doit littéralement se battre pour avoir la dernière portion de macaroni pour notre lunch. C'est comme ça aussi chez vous ?

Salut! Merci pour l'intérêt que tu portes au Blog!

Si tu veux en savoir plus sur notre famille nombreuse, je t'invite à découvrir chaque membre de notre famille en cliquant ici!

  • Facebook
  • Instagram

Abonne-toi pour recevoir les articles de Famille Extra Large à chaque semaine avant tout le monde!

À propos du blog.

Stéfanie Prince, maman d’une famille nombreuse, créatrice du blog Famille Extra-Large. Je rêve d’une communauté tissée serrée, de familles, de mamans, de papas qui osent prendre la parole pour partager leur vécu ou leur opinion. Je me suis entourée d’une belle équipe de collaboratrices, et j’adore les découvrir un peu plus chaque semaine avec leurs écrits!

Collaboration et partenariat.

Communiquez avec moi par ici pour avoir plus de détail ou via l’onglet :

© 2020 Par Stéfanie Prince, Famille Extra-Large