Quand Cégep rime avec famille nombreuse et pandémie

Il y a quelques mois, je vous annonçais un énorme changement dans nos vies. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre, mais je retournais aux études c'était officiel. Mais avec la garderie qui a passé au feu, la pandémie qui nous cloue devant nos écrans et la menace continuelle d'une fermeture d'école pour les enfants... comment se passe mon retour aux études avec des enfants?


On essaie tous de s'adapter et ce n'est pas évident, les étudiants en paient le prix mais je dirais surtout les profs. La majorité ont prit la décision de faire une partie en ligne et l'autre en présentiel. On a droit a environ 5 présences à l'école, et nous sommes séparés en 2 groupes à ce moment-là. Les professeurs font le même cours deux fois...dans le même bloc de 3-4h. C'est assez pour t'enlever l'envie de devenir prof en tout cas. Je leur lève mon chapeau.


Les cours en ligne, c'est du nouveau pour tous.

Quand les cours sont en ligne, c'est là qu'on voit à quel point d'être adulte me différencie des autres élèves. Bon je dis être adulte, mais je pense que d'avoir une famille nombreuse m'amène une certaine confiance qui fait en sorte que je me fous un peu plus de ce que les gens pensent. Quand l'enseignante pose une question...rare sont ceux qui répondent. Sérieusement, j'ai parfois l'impression qu'aucun des élèves n'est réellement derrière son écran. Les profs exigent la plupart du temps qu'on ouvre les caméras. Mais j'en reviens pas comment mes «collègues» d'école sont un peu zombie. J'ai remarqué la même chose en classe. Le résultat? Ben par politesse, je répond aux questions quand personne répond. Fack je suis la fatigante qui jase tout le temps avec la prof haha! Mais que veux tu, c'est pas vrai que je vais perdre 2 minutes à attendre que quelqu'un ose parler!


Jamais sans mes cahiers de notes!

Ensuite ben faut savoir que si on recule de 15 ans et que j'allais au Cégep... je n'étais pas la même personne. J'étais toute jeune, je n'avais jamais eu de responsabilité de ma vie (à part un travail que j'ai lâché après 6 mois), j'étais vraiment dernière minute dans mes travaux parce que j'avais 10 millions de choses plus intéressantes à faire que ça, j'avais un nouveau chum (c'était peut-être 9 millions des choses intéressantes à ce moment-là), et je m'endormais dans mes cours parce que je n'étais pas assez intéressé.


Aujourd'hui je pense que j'ai jamais été aussi organisé et à mon affaire de ma vie. Si je reçois un travail à faire le mardi pour dans deux semaines, c'est plutôt rare qu'il n'est pas fait la journée même! Je vis dans la crainte constante d'oublier quelque chose alors je fais tout et j'oublie rien. Le fait de me «débarrasser» de mes tâches dans la journée fait en sorte que j'ai quand même... parfois... mes soirées haha!


Ma table de chevet a un peu changé!

Les moments que je trouve difficiles parfois, c'est lorsque mes enfants sont à la maison. Parce qu'avoir une famille nombreuse ça veut aussi dire: roulement de virus, arrivée à la maison après l'école pendant que j'ai un cours à distance, trouver un plan B si je dois être à l'école et que j'ai mon ptit dernier à la maison. Je dois parfois m'enfuir dans ma chambre à leur arrivée parce que je n'entends plus la prof. Comme j'ai Théodore (5 mois) les lundis, mardis et mercredis, si j'ai un cours en présentiel, je dois user de démerdentiel. J'ai découvert par chance une compagnie qui m'a été chaudement recommandé qui peuvent se déplacer sur appel pour des moments par ci par là. Quand il est question de nouveaux petits nez qui coule alors là c'est plus compliqué. Heureusement pour l'instant c'est arrivé uniquement pendant ma semaine de relâche, mais je crois que si j'ai une présentielle, mon conjoint devra prendre le relai! C'est une chance que mes cours soient le matin très tôt ou l'après-midi très tard!


M'enfuir de ma gang, du ménage...ou de mon t-shirt taché!

Ma plus grande crainte depuis que j'ai débuté ce projet complètement fou, c'est de ne pas y arriver advenant une fermeture des écoles en cas de confinement. Les profs commencent déjà l'utilisation de Teams avec les enfants pour les préparer... mais je pense sincèrement qu'avec le Cégep, il me sera impossible de gérer chacun des 4 enfants devant se connecter avec leurs profs et moi-même l'être avec le mien. Imaginez déjà aujourd'hui si j'ai un examen et que Théo est là je suis complètement démuni: imaginez que fiston veut son lait quand j'ai 30 minutes pour faire un travail. Je perd 5 minutes à faire son lait et changer la couche, le reste du temps je la passe à tenter d'écrire avec un biberon à la main et mon fils. Imagine gérer la mauvaise connexion de l'un avec son prof, l'autre qui a aussi un examen cette journée-là, encore l'autre qui doit faire une expérience pour son cours de science. Heu...non. Je crois que si un confinement survient, nous testerons leur façon de faire d'abord et si c'est trop difficile, les enfants quitteront l'école régulière pour faire l'école à la maison. Tant qu'à les avoir à la maison, aussi bien gérer leur horaire comme ça m'arrange.


Finalement, vous serez heureux d'apprendre que vu mon organisation et mon intérêt décuplé envers mes cours, je réussis vraiment bien, et j'ai rarement été aussi fière de moi, de ne pas lâcher ce projet. Je suis toujours au-dessus de la moyenne, et parfois de beaucoup et je suis émue à chaque fois puisque ce n'est pas mon genre. Attendez... au secondaire j'avais d'excellentes notes! Mais au Cégep c'était difficile, je me maintenais autour de 70 et souvent en bas. Parfois j'avais un score de fou, mais c'était plutôt rare! Maintenant je termine souvent avec des... 82, 95, 88%. Bon dans un travail d'équipe j'ai eu 59%, mais clairement il y avait quelque chose que je n'avais pas compris... et c'est à ça que servent les travaux.


Alors tout ça pour dire qu'en m'inscrivant j'avais dans l'idée d'y aller une session à la fois. Quand j'ai reçu dernièrement un avis pour l'inscription de la 2e session j'ai sursauté. Je dois choisir? Déjà? Certains matins, j'étais tellement désemparé que je pleurais avant un cours. C'est loin d'être facile. Mais je me lève chaque matin avec une motivation stable (régulière? je ne sais pas comment expliquer cette émotion), le sentiment de me lever pour une bonne raison: moi. Je prend ce temps-là pour moi. Je me donne le droit de mettre de l'énergie sur moi. Moi...et mon avenir.


Ce n'est pas parce que j'ai 7 enfants que ma vie est terminée. Loin de là, j'ai l'impression de revivre depuis quelques semaines et ça me fait du bien. Je suis prête pour le 2e session!

C'est quoi la dernière chose que t'as faite pour toi? Rien que pour toi?

Salut! Merci pour l'intérêt que tu portes au Blog!

Si tu veux en savoir plus sur notre famille nombreuse, je t'invite à découvrir chaque membre de notre famille en cliquant ici!

  • Facebook
  • Instagram

Abonne-toi pour recevoir les articles de Famille Extra Large à chaque semaine avant tout le monde!

À propos du blog.

Stéfanie Prince, maman d’une famille nombreuse, créatrice du blog Famille Extra-Large. Je rêve d’une communauté tissée serrée, de familles, de mamans, de papas qui osent prendre la parole pour partager leur vécu ou leur opinion. Je me suis entourée d’une belle équipe de collaboratrices, et j’adore les découvrir un peu plus chaque semaine avec leurs écrits!

Collaboration et partenariat.

Communiquez avec moi par ici pour avoir plus de détail ou via l’onglet :

© 2020 Par Stéfanie Prince, Famille Extra-Large